Politique de migration en Europe : quelles sont les dernières évolutions ?

Politique de migration en Europe : quelles sont les dernières évolutions ?

L’Europe a toujours eu une politique de migration avant même la politique politicienne. Le politique cde migration européenne change suivant les circonstances internationales et suivant les intérêts qui entrent dans les calculs socio-économiques.

Les aspects socio-économiques de la politique de migration européenne

Il y a des périodes où l’Europe a organisé une immigration intensive pour résoudre les problèmes et les manques de main d’œuvre.

Plus tard, cette politique de migration a créé un chômage de masse d’où un choix difficile à réaliser dont l’immigration choisie et l’endiguement des migrants « non choisi ». En effet, ce monde a vécu une chaîne  interminable de migrations, parfois intenses, parfois pacifiques, mais parfois accompagnées de mouvements populaires révoltants et/ou de conquêtes militaires odieuses. Si au début, les migrations se passent sur de courtes distances, à l’intérieur d’un pays ou de la zone Europe uniquement, plus tard, la politique de migration n’a pas pu limiter les vagues internationales de migration.

Les dernières évolutions de la politique de migration en Europe

Récemment, l’on a assisté à des pays du tiers-monde effroyables et misérables, sans logement décent, sans assurance sanitaire adéquate ni de système éducatif prometteur. Le chômage atteint plus de 20% et il n’y a pas de politique socio-économique locale acceptable, sans parler non plus des cataclysmes naturels, du réchauffement climatique,  une faible espérance de vie. Bref, un indicateur de développement humain intolérable. La politique de migration en Europe n’arrive plus à contrôler la situation. Il y a des accidents mortels très fréquents sur la mer lors des mouvements non autorisés des migrants en provenance de l’Afrique et des pays voisins. Un Sommet exceptionnel  des dirigeants de l’UE a décrété le renforcement des moyens de l’opération de surveillance Trito, la destruction des embarcations  permettant le transport des migrants, l’intervention militaire en Libye contre les réseaux de passeurs, la répartition des 5000 migrants syriens dans toute l’Europe. Il s’agit d’engager une lutte contre la migration irrégulière en Turquie. Rien n’est encore pérenne en ce qui concerne la politique de migration en Europe.